skip to Main Content

130 Les périls d’Ananké

Ananké. À force d’en chercher la sortie, on s’y perd. Inexorablement. Ananké, c’est la peur. C’est les monstres. Le péril. N’Importe quel homme s’y abandonnerait au désespoir. N’importe lequel, sauf un qui n’est pas comme les autres. Un nommé Bob Morane.

Back To Top